FISAF - Fédération nationale pour l’Inclusion des personnes en situation de handicap sensoriel et troubles DYS en France

Pôle d’excellence handicaps et vulnérabilités, la FISAF participe aux travaux

POLE D’EXCELLENCE HANDICAPS ET VULNERABILITES, LA FISAF PARTICIPE AUX TRAVAUX

A l’initiative du département de la Nièvre et de Madame Martine CARRILLON-COUVREUR, Députée de la Nièvre, ancienne Présidente du CNCPH et avec le concours de la CNSA, de Sciences Po Paris, des élus et des associations locales ainsi que de la FISAF est né un projet territorial pour la création d’un POLE D’EXCELLENCE HANDICAPS ET VULNERABILITES.

Le Département dispose depuis de nombreuses années d’un réseau associatif structuré qui a su s’adapter aux évolutions, expérimenter et innover dans le champ du handicap et des vulnérabilités.

Suite à des travaux de réflexion menés en 2015 et 2016 qui ont permis de faire émerger de nombreuses expérimentations de terrain et de mesurer les attentes et les enjeux pour les années à venir dans le champ des vulnérabilités (handicap, vieillissement et perte d’autonomie), la décision a été prise de créer ce pôle d’excellence.

Sur le point théorique, il s’agit de passer d’une logique de catégorie à une logique d’universalité, dans le sens où chacun peut être touché par un aléa au cours de sa vie, ce qui ouvre des perspectives nouvelles sur la notion de parcours, d’autonomie, d’empowerment quel que soit l’âge.

Profitant d’un tissus associatif dynamique et en s’appuyant sur les synergies locales notamment d’un véritable outil au service du développement du territoire dans les domaines du numérique et de la robotique : l’INKUB*, ce projet innovant vient d’être lancé.

Ce pôle d’excellence va profiter du développement de l’innovation technologique au service du champ social et médico-social et en faveur de l’autodétermination des personnes au travers de la mise en œuvre de parcours d’inclusion sur les territoires de la Nièvre.

La situation nivernaise dans la prise en compte du handicap et de la vulnérabilité préfigure l’évolution des besoins de la population nationale.

Ainsi, en s’appuyant sur l’opportunité que représente le plan de développement de la Nièvre avec l’Etat et en s’inspirant du modèle des pôles de compétitivité qui allient le savoir-faire local, la recherche et la formation.

A l’initiative donc de la délégation départementale nivernaise de l’ARS Bourgogne Franche Comté, un groupe de travail s’est mis en place impliquant l’ADAPEI, la Sauvegarde 58, l’APIAS, Voir Ensemble, le GHT de la Nièvre, l’Agglomération, la Mairie de Nevers, le Conseil Départemental et la FISAF.

Il rassemble des acteurs investis et porte une demande visant à établir d’une part l’état des lieux de ce qui existe dans ce champ au plan national, et d’autre part de développer, à travers de nouvelles méthodes, un projet scientifique et technologique d’envergure qui aura vocation à devenir une référence nationale tant en termes d’expérimentations, de recherches et de formations.

Une dynamique d’action autour de deux objectifs

Le premier objectif prendra appui sur des entreprises en lien avec des universités et des dispositifs présents sur le territoire. Il convient de repartir des fondamentaux qui existent actuellement en France et qui peuvent devenir autant de leviers qui assureront le succès de ce projet :

  • Un lien renforcé entre recherches fondamentales et recherches appliquées en se rapprochant notamment de CHU et d’université engagés sur ces sujets
  • Start-ups dans le cadre du handicap et plus largement de la perte d’autonomie qui avancent des projets importants en matière de robotique, domotique, numérique et aide en matière de compensation du handicap
  • Une possibilité de développer des politiques publiques de prévention innovantes au travers des nouveaux logiciels d’aide à domicile
  • Une vision d’accessibilité universelle enfin appliquée dans les institutions et les domiciles
  • La création d’un centre de recherche technologique handisport permettant un partage de connaissances au profit de tous qui, grâce au numérique, permettra de nouvelles découvertes en matière de résistances des matériaux (prothèses, fauteuils,), aides et capteurs sensoriels,...

Le second, réside dans un accès aux droits rénové et assuré.

L’accès aux droits devient un enjeu fondamental aujourd’hui. Outre les situations de non recours à des droits qui peuvent être ouverts résultant d’un défaut d’information, il convient de comprendre que les délais restent trop longs, que les procédures administratives sont complexes et lourdes, les interprétations encore génératrices d’insécurité.

Un des objectifs opérationnels à court terme pourrait consister à faire en sorte qu’au terme d’une première phase d’action, la Nièvre soit un territoire exemplaire de simplification administrative avec des procédures rénovées et simplifiées, avec des délais raccourcis.

Un parcours sans rupture implique que plusieurs services et institutions puissent complémentairement agir dans l’intérêt des personnes et ce, en urgence.

Les finalités de l’ingénierie apportée au projet devraient permettre de produire un état de la question sur la mise en place de ce pôle d’excellence à partir de travaux à venir et en cours.

Sur la base de ces documents et de rencontres locales ou nationales, il conviendra de vérifier l’utilité et la pertinence du projet, de présenter les forces et faiblesses tant sur le plan local que national et de produire des indicateurs permettant de s’assurer du succès de la démarche.

* L’INKUB est un pôle d’expérimentations et d’innovations grâce aux start-ups qui s’installent et au coworking qui en découle. Cet INKUB est intégré au site COBALT de Nevers qui regroupe également l’IFSI, une école d’ergothérapie, la Grande Ecole du Numérique, un Centre de Ressources en Robotique Educative et Professionnelle soit 500 étudiants.

Les Congrès de la Fédération

Retrouvez tous les actes et les ateliers de nos précédents congrès !

NOS CONGRÈS

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies